Prévenir la condensation par temps froid

Au Québec, on ne sait jamais d’avance ce que l’hiver nous réserve.

prevenir-condensation-par-temps-froid

Certains hivers sont très froids et, même lorsque votre maison est équipée d’un bon système de ventilation, il est possible que des signes de condensation, tels que la formation de glace en bas des fenêtres, se manifestent. Selon l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ), il est possible d’éviter ce problème.

Le chaud et le froid

Avant de remettre en question la qualité des fenêtres de votre maison, il faut savoir que l’air est un gaz qui, en fonction de sa température, peut contenir plus ou moins de vapeur d’eau. Plus l’air est chaud, plus il peut contenir de la vapeur d’eau sans créer de problème.

Le vitrage des fenêtres ne s’embue pas l’été lorsqu’il fait 30 °C et que le taux d’humidité relative est de 95 %. Pourquoi ? Parce que lorsqu’un gaz est chauffé, les molécules se distancent et laissent plus de place à la vapeur d’eau. Le même principe s’applique durant l’hiver : à une température donnée, supposons – 4 °C, l’air peut contenir 50 % d’humidité.

Mais lorsque la température chute rapidement, il ne peut plus contenir la même quantité de vapeur d’eau. Le taux d’humidité relative monte donc en flèche et le surplus de vapeur d’eau se dépose alors sur le vitrage. Le phénomène s’accentue si le cadre de la fenêtre forme une tablette qui prive le bas de la vitre de la chaleur.

Comment prévenir la condensation

Lorsque le taux d’humidité ne suit pas la courbe de la chute de la température extérieure, il est presque inévitable de voir apparaître de la condensation. Pour éviter ce problème, le taux d’humidité relative de l’air intérieur doit donc suivre cette courbe. En posant des gestes simples, vous contribuerez à optimiser le fonctionnement du système de ventilation et à réduire la condensation sur les fenêtres de votre maison.

Limitez la quantité de plantes qui décorent votre intérieur, vérifiez que votre sécheuse est bien raccordée, évitez d’abaisser la température intérieure ou d’entreposer votre bois de chauffage au sous-sol. Activez les ventilateurs de la cuisine et de la salle de bain pendant et après chaque utilisation, en prenant soin de ne pas prolonger indûment les douches. Les grilles de ventilation doivent être localisées aux bons endroits et ne pas être obstruées pour fonctionner à pleine capacité.

Aussi, si ce n’est déjà fait, enlevez les moustiquaires de vos fenêtres et abstenez-vous de fermer les stores ou les toiles pendant la soirée, ce qui permettra à la chaleur provenant du système de chauffage de réchauffer le vitrage.

(Source : APCHQ)