Perspectives du marché de l’habitation au Québec pour 2012-2013

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) laisse entendre, dans ses prévisions du marché de l’habitation au Québec, que les effets de la lente expansion économique seront annulés par les conditions d’emprunt toujours avantageuses et par la conjoncture démographique, qui favoriseront la construction résidentielle en 2012 et 2013.

perspectives-marche-habitation

«Le climat d’incertitude actuel entourant les perspectives économiques à l’étranger se traduira par un affaiblissement des dépenses des ménages et des investissements privés dans la province. Compte tenu de ces facteurs, on prévoit que le PIB de la province progressera de 1,8 %, en 2012 et de 2,0 %, en 2013. Ce contexte, conjugué à l’équilibre accru du marché de la revente, modérera la demande de logements neufs », affirme M. Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL pour le Québec.

Facteurs démographiques

Les facteurs démographiques viendront toutefois soutenir le marché de l’habitation au Québec et en changeront la configuration. L’importante arrivée de migrants dans la province continuera de favoriser les marchés des logements locatifs et de la revente. Selon la SCHL, ces marchés devraient rester stables au cours des prochaines années, car elle s’attend à ce que les cibles d’immigration restent à peu près inchangées. Le vieillissement de la population représente un autre aspect qui affectera de manière grandissante la dynamique du marché de l’habitation. Ainsi, les ménages qui avancent en âge se mettront à la recherche d’un nouveau logement susceptible de répondre à leurs besoins changeants.

Mises en chantier

Après avoir diminué, en 2011, les mises en chantier du segment des maisons individuelles devraient rebondir en 2012. Selon la SCHL, leur nombre augmentera de 8,7 % cette année, pour atteindre 18 000. Elle prévoit toutefois que la popularité croissante des logements collectifs, plus abordables, et la tendance à la densification résidentielle limiteront quelque peu la croissance de l’activité dans la catégorie des maisons individuelles en 2013. Elle estime que 18 800 habitations de ce type seront commencées l’an prochain.

Du côté des mises en chantier de logements collectifs, la SCHL indique qu’après avoir été soutenues en 2011, elles retrouveront, en 2012 et 2013, un rythme plus susceptible de se maintenir. Leur nombre devrait ainsi s’établir à environ 26 300 cette année. Cette part de marché restera plutôt stable l’an prochain également, en raison de la grande quantité d’appartements en copropriété offerte et le ralentissement de la croissance démographique chez les personnes de 75 ans et plus. Ce dernier facteur continuera de limiter la demande de logements (appartements locatifs) dans les résidences pour personnes âgées.

Ventes MLS

Après s’être légèrement repliées, l’an dernier, les ventes MLS augmenteront quelque peu au cours des prochaines années. La SCHL prévoit que leur nombre progresse de 1,9 %, en 2012, s’établissant à 78 750. L’augmentation devrait passer à 3,2 %, en 2013 et atteindre 81 250 ventes.

Le gonflement de l’offre et la relative stabilité de la demande de logements existants atténueront les pressions à la hausse qui s’exerceront sur les prix. La SCHL envisage donc un retour à un marché plus équilibré. Le ralentissement de la progression des prix de revente, qui se chiffreront en moyenne à

257 300 $ cette année et à 262 500 $ l’an prochain, présenteront ainsi une hausse annuelle d’environ 2,0 % pour les deux prochaines années.

Source: SCHL